production de courts
& longs métrages

Raphaël Holt

Raphaël Holt est cinéaste et performeur. 

Il est diplômé de l’ENS Louis-Lumiere (section cinéma – majeure la camera et l’acteur) où il écrit son mémoire autour du travail en improvisation pour le cinéma en 2011, encadre par Yves Angelo. 

Dans son travail de fiction, il développe son propre langage, réalisant des courts-métrages utilisant des improvisations avec les comédiens, questionnant la frontière entre réel et fiction. Son court métrage Jeudi 19 est en compétition au festival de Clermont Ferrand 2012.

En 2013 il commence à filmer de façon spontanée des séquences autour d’un personnage incarné par Bastien Bouillon. Au fil des ans, plusieurs sessions de tournage développent peu à peu le personnage de Bastien et la relation qui le lie à son frère Victor par des allers-retours entre tournage et écriture du projet : Feu mon frère.

En 2015 il réalise Marion qu’il co-signe avec sa tante Nathalie Holt, court métrage sur le thème de la mémoire trans-générationnelle, en compétition au festival Paris Courts Devant. 

Sur les plateaux de cinéma, à Paris et à New-York, il apprend en travaillant comme assistant à la mise-en-scène auprès de cinéastes comme Woody Allen, Yves Angelo, Fernando Meirelles et Michel Gondry. 

De 2012 à 2014, il est en résidence au Studio national des arts contemporains du Fresnoy où il développe sa recherche autour du corps-mémoire et corps-langage.

En Amérique latine, en Asie et en Europe son langage de danseur se développe au travers des pratiques contemporaines d’improvisation auprès de Karen Nelson, Tal Avni, Malcolm Manning et Vangelis Legakis.

Filmographie